Après quelques achats et diverses récupérations, la construction pouvait commencer. Il fallait principalement faire attention à conserver des dimensions et proportions cohérentes entre le haut et le bas du squelette.

Le travail commença par concevoir la structure basse du squelette avec une embase solide, un plateau de réception pour le buste et un plateau intermédiaire qui lui permettraient d y apporter un système de portée.

Le tout imbriqué par quatre tasseaux pour rigidifier l ensemble et garnir de fines plinthes pour donner la forme générale.
Construire un géant soi-même pose parfois des problèmes, en effet pour la tête nous ne disposions pas de personnes sachant sculpter et mouler. Mais " impossible  n étant pas français ", à l aide d une tête en bois servant de petite table, un support idéal s offrait à nous pour mouler un grillage à la forme d un visage.

Restait à lui donner de la consistance et là c est une mousse polyuréthane qui servit de matière première. Ce produit fût également utilisé pour la confection de la main.
Pour la structure du buste, le même principe a été employé. Par contre il fallait trouver un système permettant de fixer la tête et les bras.

Une cornière aluminium traversant le buste servira de support pour les bras, une rehausse en bois sur ses épaules donnera un moyen de fixation pour la tête.

Quatre trous ont été fais pour assembler la partie basse au buste, avec des vis et des écrous " ailettes".

Autre étape de la construction était de réaliser des bras. Pour ce faire les femmes de notre groupe, en fine couturières eurent l idée d utiliser des édredons surmontés de morceaux de gouttière venant s imbriquer dans la cornière mise précédemment.
La bonne vieille méthode du carton-pâte prépara la tête pour la phase peinture.

Et histoire de protéger les futurs vêtements une protection fut mise.
Contact